Bienvenue ! N'hésitez pas à me soumettre vos textes, vos articles, vos commentaires ! Ils seront publiés après validation. Laissez également vos avis, vos idées pour faire avancer ce blog ! Bonne visite sur Ju in the Mix !

Septembre (comme le mois)

Bien. Je tiens à m'excuser ami lecteur tout simplement parce que j'allais m'énerver pour rien. Et rien c'est encore trop. Mais reprenons...

Où diable en était-je ?

Ah oui ! Septembre !

Le mois du renouveau !

C'est pour ça que tout change, esthétique baroque oblige, bien entendu.
C'est le mois où on efface, où on oublie toutes les conneries qu'on a pu penser de vous le mois précédents, tous les quiproquos, tous les zozos et tous les zorros minables, toutes ces insignifiantes et rididules petites choses, ces "parasites" qui gravitent, toutes ces idées reçues, tous ces faux semblants, toutes ces influences débiles, puériles et ultra-crétines que j'aurais respecté en d'autres circonstances mais qui aujourd'hui n'ont plus la moindre importance. Une remise en question nécessaire et une zenitude résolument adoptée dans le but de m'éviter ce genre de souci à l'avenir. Je serais plus prudent sur mes choix futurs, c'est sûr.
Voilà pourquoi on ne doit jamais parler de soi dans un blog. C'est dangereux. Les interprétations sont très très dangereuses. On a déclenché des guerres sur des malentendus...

Interroge-toi sur ton comportement, sur tes actes, sur tes jugements. Ne te fie pas qu'aux faits : vérifie-les. Et si tu n'es pas sûr, ne cherche pas l'affrontement ; va au devant de l'explication de textes. Enfin si tu te sens agacé, énervé, prêt à bondir sur chaque mot, si tu sors tes griffes au détour d'une phrase que tu croyais tournée vers toi, alors mets-toi devant ton miroir et mets-toi deux claques, puis respire à fond, équipe-toi de ton deuxième degrès d'humour, et relativise. Ca aide, tu n'imagines pas combien ça aide.

Enfin les textes que j'écris, je ne les écris toujours pas pour blesser. Si j'avais voulu le faire, je l'aurais fait depuis longtemps. Si vous avez pensé que ça vous concernait d'une manière ou d'une autre, amis lecteurs, veuillez m'en faire part et je rectifierai le tir. Jusqu'à présent j'ai évité de désigner directement et individuellement telle ou telle personne, mais si ça arrivait, je reste ouvert à toute remarque, dans la mesure où elle est claire et vierge de toute violence.

Conclusion : j'écris ce que je veux et ce que je veux c'est éviter les malentendus ("comment ?")

1 commentaire:

romain a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.